vendredi 23 mars 2007

Londres, Le Poissonnier, l'Écolo et le Restaurateur : une histoire d'amour...

Nous avions de la visite rare hier, et nous sommes sortis au restaurant pour des raisons pratiques. Comme nous avons développé cette fâcheuse (lire plaisante) habitude de prendre l'apéro avant de sortir manger, nous nous sommes longuement concertés avant de décider du restaurant qui nous recevrait. Non pas que nous hésitions, mais vu l'apéro et le confort des causeuses... Notre choix s'est arrêté sur Fish Works, rue Fulham, dans Chelsea. J'avais depuis longtemps envie d'en faire l'essai. Ce sera certainement utile pour Madame Beurre-salé, Madame la Grenouille, Muriel, et Cécile, qui sont à Londres également.





Le concept

Je suis vendu au concept, et je ne suis pas le seul, à constater le nombre de resto-boutiques maintenant ouverts sous cette bannière. Le restaurateur est aussi poissonnier, et le restaurant est en fait à l'arrière de l'étal de poissons, crustacés, et coquilles. Ce fut un de mes premiers contacts avec Londres, en fait, sans trop savoir. Un coup de foudre pour la ville, basé à l'époque sur bien peu de choses, mais qui se concrétise et se transforme en amour profond au fil de temps... J'avais acheté à l'époque le livre de Mitchell Tonks, qui figure dans mes favoris dans la barre latérale, C'est devenu depuis un de mes livres préférés, dont j'ai tiré une partie des renseignements pour le post sur le magasinage du poisson. Vous devriez essayer la recette de «Grilled Queen Scallops with Anchovy, Roasted Garlic and Mint» en page 108, c'est tout simplement démentiel! Il commande parfois certains efforts de traduction pour des espèces que nous n'avons pas rencontré avant (ou même de conversion quand les espèces ne sont pas disponibles chez-nous), mais il en vaut la peine.

À me voir ainsi en vanter les mérites d'avance, vous pourriez douter de mon objectivité. Tout de même, je crois que la barre était placée tellement haute que la moindre petite déception aurait eu l'ampleur d'un cataclysme...

L'accueil

Nons n'avions pas de réservation, mais on nous a tout de même accueilli gentiment et aménagé une place de choix, sans soupir.

Le menu

On note une carte bien garnie avec toutes les variétés de poissons, crustacés et coquilles, en parallèle du tableau où sont affichés les arrivages de la journée qui seront cuisinés pour nous. On peut même choisir n'importe quel spécimen de l'étal à l'entrée de la poissonnerie, que nous avons traversé pour entrer dans le resto. Impec. Fraîche odeur de mer, quand tu nous tiens...

Des à côtés fort simples sont disponibles, mais le choix est amplement suffisant pour accompagner tout ce qu'il y a au menu.

La carte des vins complète bien ce menu. Elle n'est pas démesurément longue, mais il existe des vins dans tout la gamme des prix et nous avons trouvé chaussure à notre pieds. Je vous laisse faire la revue détaillée de la carte des vins, car vous irez sûrement lors de votre prochaine visite à Londres...

L'appetizer

Simple, comme tout le reste à venir, mais délicieux. Une mousse de morue fumée, servie avec une mayonnaise et une huile d'olive exquise, accompagné de pain savoureux. Nous l'avons partagé et avons adoré.

L'entrée

Du hareng poêlé au beurre, tout simplement péché, encore une fois servi simplement sur un croûton judicieusement choisi. On cherche définitivement à mettre en valeur les produits de la mer, et c'est réussi! Je suis en extase... Il m'arrive rarement d'être comblé à ce point au resto!


Le plat principal

Un grondin (gurnard) entier. Le serveur me demande la sauce que je préférerais, et il me corrige gentiment lorsque j'étale mon ignorance et que je demande une hollandaise... La chair est savoureuse et cuite à la perfection, avec un beurre à la fleur d'ail, fidèle aux attentes que le modèle d'affaire laisse envisager. Je n'avais jamais goûté un tel poisson avant, qui n'est pas disponible chez-nous. Il s'agit en fait d'une espèce secondaire capturée dans les filets des pêcheurs de morue et de maquereau commerciaux. On respecte tout de même les principes de conservation, servant un spécimen mature (>24 cm) en dehors de la période de reproduction (avril-août). Je noterai à ma prochaine visite s'il est à nouveau offert, car cette période arrive. Joyeux gurnard! Pour accompagnement, j'ai picoré dans la salade de mon amie Annie. Rien d'exceptionnel, mais un accompagnement honnête, qui ne vole pas la vedette au plat principal.

Le dessert

OuLaLa! Le manager nous suggère catégoriquement le hot chocolate pudding. Nous ne sommes pas difficiles à convaicre. Après un moment d'attente, la cuisson se faisant à la commande, nous recevons ce magnifique petit fondant au chocolat, dans son petit ramequin, tout en simplicité encore une fois et accompagné de crème... Je ne saurais vous décrire avec exactitude ma joie au contact de ma cuillère avec la croûte, avec un centre coulant à merveille. Encore moins l'extase qui m'envahit au contact de la première bouchée... Un fondant au chocolat tout évanescent de sa texture aérienne, mais un goût de chocolat épatant qui nous comble. Nous n'aurions jamais du partager! J'ai tellement aimé que j'ai proposé au manager de venir travailler bénévolement dans sa cuisine pour l'apprendre. Il a fait mieux : il m'a offert la recette... Je ne vous la donne pas par principe, pour le moment, mais un jour viendra... Mais je n'oublie pas l'idée d'y aller pour apprendre quelques trucs!

La facture

Rien à redire devant tant de bonheur. Environ 25£ par personne, incluant une bouteille de vin pour 5 et le service, en partageant certains accompagnements et le dessert... Très raisonnable pour Londres et moins cher que je pensais. Heureusement, on va retourner!




Add to Technorati Favorites

Technorati Tags:, , , , , ,
Generated By Technorati Tag Generator

4 commentaires:

Muriel a dit…

Tu veux me faire mourir ou quoi ?? J'adore les fruits de mer/poissons ...Je note ton adresse.

Stéphane a dit…

Surtout pas mourir...
Et je suis désolé pour le formattage, ce n'est pas encore au point ce blogger...

cecile a dit…

Merci pour ce compte rendu, Ca fait vraiment envie...Manque plus que la baby-sitter...

Mily a dit…

merci pour l'adresse! Je la note et j'essaye d'y aller rapidement car a vraiment l'air delicieux!!